Michel Gurfinkiel

Quicksearch

Language

Mots clés


Sunday, December 16 2007

Palestiniens/ Le déshonneur et le bonnet d'âne

Send by e-mail
e-Mail this entry to:
Your name:
Your e-mail address:
Message (optional):

Comments
Display comments as (Linear | Threaded)

#1 benattar on 2007-12-17 20:40 (Reply)
Cher Michel Gurfinkiel, J'ai également reçu votre texte dans ma boîte e-mail. Je viens de le lire, mais auparavant, j'avais adressé le courrier suivant à Mr. Goasgen (donc avant de lire votre texte) Monsieur le Député Bonsoir, Quel plaisir ce fut de vous entendre ce midi sur i-télé, face à votre détracteur de ''France-Palestine Amitié'' aveuglé par la haine d'Israël ou des Juifs, ce qui équivaut à la même chose. Vous avez essayé à plusieurs reprises de ''placer'' quelques arguments, notamment concernant les Qassams, mais rien n'y fit. L'essentiel c'est que vous ayez pu le dire... en espérant que certains téléspectateurs aient pu entendre et se faire idée. Vous n'êtes pas Juif, donc en principe crédible. Vous avez également évoqué les sommes colossables que nous,contribuables, allons à nouveau verser à Abbas. Où ira cet argent, alors que -on ne le dit pas assez souvent - Arafat a VOLE SON PEUPLE ? Nous espérons tous que toutes les mesures de vérification ont été entreprises. Après tout, il serait plus simple de créer des comptes bloqués utilisables seulement pour le paiement des fonctionnaires, la mise en route de différents chantiers et ..........pourquoi pas la création de petites entreprises qui pourraient donner du travail à tous. Revecez, Monsieurle Député, Mes salutations et toute ma considération Lyse Benattar Fédération UMP PARIS 10 ème ------ ,Recevez Cher Michel Gurfinkiel, toute mon amitie et ma considération pour tant de clairvoyance
#2 Olivier on 2007-12-23 10:36 (Reply)
Un argument fréquent, non évoqué dans votre article, sur l'argent dépensé en vain en faveur des Palestiniens est la destruction systématique par les Israéliens des réalisations financées par l'UE (aéroport et port de Gaza notamment). D'une façon générale, les media ont fait à Israël une image de destructeur d'infrastructures (Liban 2006 par exemple). Georges Malbrunot, sauf erreur, a écrit à cet égard un article très vif, dans le Figaro, à l'occasion de la "conférence des donateurs" de Paris. Que peut-on y répondre, sinon qu'il s'agit de ripostes à des provocations, réponse inopérante au demeurant : l'opinion a été familiarisée avec la notion de riposte "disproportionnée", et l'image d'un batiment (palestinien) en ruine a fini par être aussi insupportable à la sensibilité d'un téléspectateur moyen que celle d'un cadavre déchiqueté.

Add Comment
Name
Email
Homepage
In reply to
Comment
 
 

Trackbacks

No Trackbacks